09 Nov 2017

Lomme : La future résidence Cœur des Flandres misera sur le confort avant tout

Située à Capinghem, près de Lomme (Nord), la résidence Cœur des Flandres accueillera principalement dès février 2018 des personnes âgées entre 75 et 80 ans, environ. Tout a été pensé pour que les résidents s’y sentent rapidement comme chez eux.

La résidence Happy Sénior, baptisée Cœur des Flandres, se situe Place Gandhi, à Capinghem, près de Lomme (Nord), au cœur de l’éco-quartier Humanicité.

Voilà plusieurs mois que l’éco-quartier Humanicité à Capinghem, près de Lomme (Nord), voit sortir de terre Cœur des Flandres, une résidence pour personnes du troisième âge, non dépendantes. Basée sur un concept innovant développé par Happy Senior – en charge des services associés et de l’occupation de la résidence -, la résidence proposera un service complet à ses occupants.

Au rez-de-chaussée, il y aura un restaurant réservé aux résidents, dont la cuisine sera assurée par un chef local, un centre de remise en forme, un salon disposant d’un coin bibliothèque, un autre avec un piano, un salon de coiffure et d’esthétique mais aussi l’accueil, détaille Marc Lebreton, vice-président de Happy Senior.

Au total, Cœur des Flandres occupera 700 m², les résidents bénéficieront de plusieurs terrasses d’une surface de 6 à 8 m² et 127 appartements, du T1 au T3, sur six étages. « De toutes nos résidences en France, celle-ci est particulièrement grande », souligne Marc Lebreton.

Faciliter le quotidien

La résidence aura tous les codes de l’hôtellerie. Du personnel assurera 24 heures/24 et 7 jours/7 l’animation, la sécurité et préservera la vie privée de chacun, le tout dans une ambiance qui se voudra conviviale.

Nous voulions quelque chose de chaleureux, que le côté humain soit très présent. Les personnes que nous accueillerons ont la hantise des Ehpad, il ne fallait donc pas que Cœur des Flandres ressemble à cela, ce n’est pas une résidence médicalisée. Il y aura toujours du monde dans les espaces communs pour accompagner les résidents et leur venir en aide si besoin. La principale motivation pour s’installer dans une résidence comme celle-ci est la création d’un lien social, raconte-il. Ce sont souvent des personnes qui habitent seules et qui ne voient plus grand monde.

La résidence, située à proximité des grands axes routiers, des transports en commun et d’un hypermarché, entre autres, permettra aux résidents une certaine autonomie. « Une fois dans leur appartement, ils sont chez eux, ils font ce qu’ils veulent ! »

La résidence Happy Senior Cœur des Flandres sera livrée en février 2018. 

Adapté aux besoins de chacun

Les appartements, partiellement équipés, sont disponibles sous deux modes d’habitation, en location ou en logement temporaire. Les locataires peuvent donc soit payer un loyer chaque mois ou sur une période déterminée. Cette dernière s’adresse par exemple aux personnes sortant d’une hospitalisation ou de proches ayant un parent à l’Ehpad Saint-François de Sales située en face de Cœur des Flandres.

Pour un T1 il faut compter aux alentours de 1 000 euros par mois, un T2 1 200 euros et pour un T3 aux alentours de 1 600 euros par mois.

Ces tarifs comprennent la TVA, bien sûr, et le service de base c’est-à-dire l’ensemble des services communs obligatoires, à savoir la sécurité, le service d’accueil etc., excepté les services dits à la carte comme les services à la personne.

En février 2018, Cœur des Flandres – projet de 18 millions d’euros, entièrement financés par le Crédit Mutuel du Nord, propriétaire des murs, et la Française – sera opérationnelle. À ce jour, le vice-président de Happy Senior – qui propose également un concept de financement de revenus complémentaires retraite aux seniors propriétaires d’un bien immobilier – confie que la résidence serait « occupée à 20 % ».

Article paru dans Lille-Actu – Lien – le 09/11/2017