09 Avr 2018

Drôle de carillon pour un ensemble à Nantes

Résultat de recherche d'images pour "cyberarchi logo"

Dans le cadre d’un appel à projet pour une signalétique innovante, le collectif Ménure a été désigné candidat grâce à un concept de carillon sonore et typographique. Une idée assez peu ordinaire pour retenir notre attention. Rencontre.

Le cahier des charges demandait une signalétique différenciante pour les trois bâtiments. Il fallait pouvoir différencier ces trois bâtiments entre eux, tout en gardant une cohérence permettant d’avoir une identité propre à l’opération”, explique Arnaud Ouin. “Nous avons proposé un carillon sonore et typographique, inspiré du carillon de jardin, mais avec un jeu de lettres en mouvements qui s’entrechoquent et créent du son. Le résultat recherché est une signalétique multi-sensorielle”.

 

Cette signalétique devait venir souligner les architectures par une identité forte, c’est à dire lui donner du caractère, et également ramener un peu de poésie à l’ensemble du bâtiment. Le tout à travers une mise en oeuvre devant se passer de toute technologie”, poursuit Thomas Rotureau. “Notre carillon est ainsi complètement autonome, il est physique et acoustique. La solution d’une signalétique sonore collait avec l’idée d’innovation. C’est quelque chose qui n’existe pas : on n’a jamais vu ça”.

Une typographie suspendue

Le carillon de l’équipe Ménure consiste donc en une typographie suspendue, faite de bâtons métalliques qui s’entrechoquent lorsqu’on ouvre la porte d’entrée, pour entrer dans le hall du bâtiment. L’ouverture de la porte déclenche le carillon typographique, pour un effet multi-sensoriel, qui effectivement n’a jamais été vu ailleurs. Les trois bâtiments auront chacun une sonorité particulière.

Le Groupe Duval, la Creative Factory by Samoa et BDP Marignan sont à l’origine de cet appel à projets “La signalétique se réinvente sur l’Ile de Nantes” dans le cadre de l’opération mixte O’2 Parcs, qui accueillera des bureaux, des logements et des commerces au cœur de l’Ile de Nantes. L’ensemble de trois immeubles, d’une une surface totale de 9 400m², est composé de 104 logements, de bureaux et de commerces. Il s’érigera autour d’un d’îlot paysager propice aux échanges et rencontres et prévoit également un parking en sous-sol d’une centaine de places.

Vidéo ici : Signalétique Cinétique

Basé à Nantes, le collectif Ménure est composé des trois designers Thomas Rotureau, Benoît Villemont et Arnaud Ouin. Ils ont pour habitude de développer un design qui porte une importance spécifique à la dimension sonore. Le collectif a obtenu une enveloppe de 20.000 €, pour installer sa solution innovante au sein du programme.

 

Article paru sur CyberArchi.com, le 21/03/18, par Laurent Perrin – Lien

%d blogueurs aiment cette page :