23 Avr 2018

Happy Senior, des logements intermédiaires pour anticiper la dépendance

Résultat de recherche d'images pour "la voix du nord"

127 logements très spécialisés viennent de voir le jour dans le quartier Humanicité, à la lisière de Capinghem et Lomme. Destinée à accueillir des personnes âgées désireuses de recréer du lien et de bénéficier de services et d’animations, « Happy Senior » répond à une demande croissante de « logements intermédiaires ».

La façade du bâtiment offre une vue plongeante sur l’EHPAD. du quartier. Mais point de présage ici. Juste une illustration de la mixité inhérente au lieu. D’ailleurs, une crèche côtoie Ehpad et résidence senior… Point de présage, donc, parce qu’ici, chez Happy Senior, on n’entre pas comme dans une maison de retraite médicalisée. Ici, il faut être « en bonne santé et non dépendant pour entrer ». Ce sont les seules conditions non financières pour louer l’un des 127 appartements meublés (mais on peut apporter sa commode préférée), du studio au T3. Avec en prime, des animations, un salon-bar cossu, idéal pour une partie de belote, une pièce dédiée à la coiffure. Et surtout, une présence 24 heures sur 24, « rassurante pour les familles ». Sans oublier bien sûr, le restaurant (en option) dirigé par un chef, un vrai.

Bref, un service à la carte et haut de gamme, pour une résidence qui se veut malgré tout, pour Marc Lebreton, fondateur de la marque Happy Senior, « accessible à une large clientèle. Nous avons la volonté de toucher 50% des gens de la tranche d’âge visée. » Compter entre 900€ et 1700€ la location d’appartement (avec accès aux animations). Plus un peu plus de 350 euros pour une demi-pension. Et possibilité de souscrire à l’option « dîner en appartement » ainsi qu’à divers services à la personne (comme une voiturette avec chauffeur pour aller faire les courses).

« Trois fois plus dans les prochaines années »

« La principale motivation des gens qui viennent ici, à savoir des seniors non dépendants, à partir de 75-80ans, c’est de retisser un lien social, se rapprocher des services. » Un format qui a le vent en poupe, compte tenu de la courbe des âges qui se profile. « On prévoit trois fois plus de résidences seniors dans les prochaines années », compte Marc Lebreton. Il a d’ailleurs prévu, avec
le groupe Duval, d’ouvrir d’autres résidences Happy Senior à Valenciennes et Villeneuve d’Ascq pour ne parler que de la région. « Michèle Delaunay (ministre déléguée aux personnes âgées de 2012 à 2014, ndlr) disait que les résidences services pour les seniors sont le meilleur moyen d’anticiper la dépendance, argumente le fondateur d’Happy Senior. Parce que la dépendance commence quand on ne peut plus faire ses courses seul. Mais on n’a pas besoin d’aller en Ehpad pour autant. »

Portes ouvertes le samedi 2 juin et inauguration officielle le 12 juin. 32, avenue Nelson-Mandela, Capinghem.

Article paru dans LaVoixduNord, le 22/04/2018, par Bérangère Barret  – Lien 

%d blogueurs aiment cette page :